TRANCHÉES 34

Au sommaire

  • Le mot de la Grande Guerre: avion

  • La Tête des Faux 1914-1918, un champ de bataille oublié des hautes Vosges

  • La seconde bataille de Villers-Bretonneux – avril 1918

  • La bataille du Matz, le sacrifice des chars – 11 juin 1918

  • Le triomphe de la défensive : le coup d’arrêt au « Friedensturm » (15 juillet 1918)

  • Combats de la Petite Suisse, Oise, août 1918

 

 

Pour ce numéro 34, nous suivons encore l’actualité du centenaire, avec des articles sur les grandes offensives allemandes du printemps et de l’été 1918, en commençant par l’attaque allemande sur Villers-Bretonneux, le 24 avril, qui donne lieu au premier engagement de chars contre chars. Les Britanniques ont souvent fait valoir qu’il s’agissait d’une victoire anglaise, mais un décompte plus précis montre que les chars allemands ont nalement détruit plus de chars ennemis qu’ils n’en ont perdu eux-mêmes. Il n’empêche, cependant, que l’attaque allemande n’a réussi à s’emparer de Villers-Bretonneux que durant quelques heures, les contre-attaques alliées, et notamment australiennes, reprenant le terrain perdu et mettant un terme dé nitif à l’avance allemande vers Amiens.

Dans le même ordre d’idée, le sacri ce des chars français à la bataille du Matz donne un coup d’arrêt aux Allemands dans leur marche sur Compiègne, en juin. Le triomphe de la défensive reste cependant la façon dont la 4e armée du général Gouraud a arrêté l’opération Friedensturm, réduisant à néant les derniers espoirs de Ludendorff de gagner la guerre.

Stopper leurs offensives ne signi e pas encore que les Allemands ont renoncé à se battre, comme le montrent les combats terribles de la Petite Suisse, dans l’Oise, en août.
Pour ceux qui, comme moi, s’intéressent aussi beaucoup au tout début de la guerre, nous vous offrons un bel article sur les combats de la tête des Faux, dans les Vosges, en 1914-1915.

Bonne lecture à tous.

Bookmark the permalink.

Comments are closed